04 67 22 28 43
21 route de Montpellier
34430 Saint Jean de Védas

Cryolipolyse ou endermologie : quelle technique choisir ?

Généralement localisée sur les fesses, les cuisses et parfois même le ventre, la cellulite est un combat pour de nombreuses femmes. Parfois, même la pratique d’un sport et une alimentation saine ne suffisent pas. Pour lutter contre ce fléau, des techniques naturelles, sans intervention chirurgicale, ont vu le jour.

cryolipolyse

Comment combattre sa cellulite ?

Pour vaincre votre cellulite, il existe différentes méthodes. Parmi les plus connues, la cryolipolyse et l’endermologie. La cryolipolyse est une technique qui vise à détruire vos cellules graisseuses par le froid. Le froid provoque une apoptose c’est-à-dire la mort naturelle de vos adipocytes (cellules qui stockent la graisse). Cette technique, naturelle, permet de réduire efficacement votre cellulite. L’autre technique, l’endermologie, a également pour but de combattre votre cellulite. Son action permet d’agir dans les couches profondes de l’hypoderme et ainsi de déstocker la réserve de graisse.

En combien de temps voit-on les résultats ?

Pour la cryolipolyse, les résultats sont visibles entre 1 et 3 mois. Une séance élimine entre 1/4 et 1/3 de la masse graisseuse. C’est pour cela qu’il faut compter environ 3 séances espacées d’1 à 3 mois. Concernant l’effet sur le long terme, les cellules peuvent se renouveler naturellement. On estime cela à 10% par an. Le corps peut également remplacer les cellules graisseuses mortes par de nouvelles cellules graisseuses au bout de quelques mois ou années. Pour éviter cela, il est important d’avoir une alimentation équilibrée et de pratiquer une activité sportive. L’effet de la cryolipolyse sera de 3 mois, voire plus si vous faites attention de ne pas reprendre de graisse. Pour l’endermologie, les premiers résultats ne sont visibles qu’au bout de la quatrième séance. En ce qui concerne le nombre de séances à effectuer pour vaincre la cellulite, cela varie en fonction de chaque personne mais il faut compter en moyenne quinze séances.

Quels sont les risques ?

Pour la cryolipolyse, il existe des contre-indications à bien respecter. La cryolipolyse est contre-indiquée en cas de grossesse ou d’allaitement, d’obésité, de pathologies au froid ou encore d’hernie abdominale. Cette méthode présente le risque d’une création de fibrose des tissus au fur et à mesure des séances. L’aspiration de la peau peut également provoquer un relâchement des tissus et des lésions de petits vaisseaux. En ce qui concerne l’endermologie, elle est contre-indiquée en cas de diabète, d’hypertension, d’hématomes ou de cicatrices, d’hypothyroïdie, de cancer et autres maladies évolutives. Pour les femmes enceintes ou qui allaitent, cette méthode n’est également pas recommandée.